Procrastination : 5 Astuces Simples

Qui n’a jamais traîner des pieds pour faire un devoir ou réaliser une mission de travail et se retrouver devant le fait accompli face à une date limite incontournable ? Ou encore se sentir paralysé dû au sentiment de faire face à un obstacle infranchissable ? Alors, sur le moment, ne sachant quoi faire, il est facile de passer à autre chose et laisser en plan ce problème, du moins, sur le moment. Voilà un cas typique de procrastination.

Procrastination : Définition et raisons

Selon le Petit Larousse, le mot procrastination vient du latin :
– procrastinatio qui signifie ajournement
– et de cras, demain

La procrastination est la tendance à ajourner, à remettre systématiquement au lendemain.

A force de remettre à plus tard, la vie nous dépasse_Sénèque

Cette notion implique l’idée de difficulté face à une situation donnée. Elle peut aussi être révélatrice de peurs, manque de motivation ou d’énergie ou étonnamment d’un caractère perfectionniste.

Procrastination : 3 astuces simples à exécuter sur le court terme

Il existe divers moyens pour faire face à la procratination, une fois que l’on est dans le présent et que l’on refuse de remettre à plus tard ce que l’on peut faire maintenant.

Condition sine qua non : Respecter l’instant présent

Faire appel à l’instant présent est crucial pour les tâches de la journée à accomplir. Il convient surtout de ne pas anticiper d’autres tâches à venir comme étant plus difficiles qu’elles ne le sont. Tout simplement, se concentrer maintenant sur ce que l’on doit faire en faisant les premiers pas. Et surtout, qui plus est, il est important de se concentrer sur une seule et unique tâche.

Astuce 1 : Exécuter la stratégie des 5 premières minutes

Commencer à agir, au moins pendant 5 minutes, le temps de faire venir à soi toutes les idées qui nous passent par la tête. La question que l’on se pose est la suivante : ” Quelle tâche de moins de cinq minutes à entreprendre aujourd’hui peut faire avancer un tout petit peu mon projet ?”. Une fois dans son travail, alors, tout naturellement, la proscratination disparaît. Ce qui paraissait difficile, insurmontable, disparaît tout autant.

Astuce 2 : Décomposer son travail en tâches gérables

L’intérêt ici est de rendre l’exécution de son travail plus facile tout en ayant le sentiment d’avancer. La productivité s’en trouve alors améliorer ainsi que sa confiance en soi par la même occasion.

Rien n’est plus fatiguant qu’un travail dont on repousse continuellement la réalisation.
William James (Lettre de William James à Carl Stump)

Astuce 3 : Elaborer un contrat personnel pour freiner la procrastination

1) Prendre son bullet journal ou toute autre document. L’objectif est de s’assurer qu’il s’agit d’un écrit. On s’écrit un contrat pour soi-même à respecter. En cas de réussite, on s’attribue “une récompense”. Cela peut être le fait de regarder un bon show tv ou encore se faire un bon resto.

Comme le dit cette célèbre devise, pas de but, pas de médaille. L’objectif à atteindre doit être délimitée. Entre autres, un élément chiffré, une date limite doit correspondre à une tâche réussie donnée.

Exemple : faire un footing de 30 minutes 2 fois par semaine

Ainsi, les objectifs doivent être décomposés en tâches simples. Ces dernières peuvent être exécutées en un jour, une semaine ou encore un mois.

A ce sujet, les applis peuvent être utiles. A titre d’exemple, on peut citer :
https://www.stickk.com/
https://blog.goalmap.com/appli-anti-procrastination/
https://www.thehabithub.com/
ou encore
https://trello.com/fr
https://www.wenote.me/

Procrastination : 2 astuces efficaces sur le long terme

Sur une longue période, la meilleure attitude pour lutter contre la procrastination consiste à faire preuve de persévérance et de consistance dans son travail. En un mot, l’objectif est alors d’adopter des habitudes productives, fruit d’une meilleure efficacité personnelle.

Astuce 1 : Définir des priorités

A l’instar de livre ” The Miracle Equation” de Hal Elrod, l’atteinte d’une action décisive consiste à définir un objectif prioritaire unique.

Pour ce faire, il est possible de :
– lister ses objectifs, dans un premier temps, par exemple, les cinq plus importantes
– les classer ensuite par ordre de priorités.
– et enfin, commencer par exécuter celle qui est la plus importante.

Par ailleurs, dans “Miracle Equation”, l’auteur souligne bien le fait qu’accomplir la priorité n°1 permet alors de voir se réaliser les autres priorités dans la foulée.

astuce pour lutter contre la procrastination

En fait, l’atout est de tracer noir sur blanc le plan du projet à entreprendre. Concrètement, c’est le soir que l’on sélectionne l’objectif prioritaire à atteindre pour le lendemain.

Attention toutefois de ne pas s’imposer un cadre rigide où l’emploi du temps inflexible ne laisse pas de place à des imprévus. Avoir une marge de manoeuvre demeure nécessaire. Plus globalement, il convient de rester ouvert à des opportunités qui pourraient se présenter.

Finalement, en fin de journée, un bilan est réalisé pour faire le point sur l’exécution des tâches accomplies. A ce stade, tenir un journal peut s’avérer être utile pour effectuer le suivi.
Cette même procédure peut s’appliquer dans un horizon à un jour, un mois, etc.

Astuce 2 : Développer un contexte propice à l’action

Le but ici est de définir un cadre professionnel caractérisé par :

– la discipline : la manière dont on exécute son travail est primordiale. Il est alors important de se consacrer corps et âme à ce que l’on fait. Il convient alors d’éliminer toute forme de distractions en amont. Par exemple, supprimer toute appli dans son smartphone qui crée de la distraction, voire fermer son smartphone si besoin est.

Pour en savoir plus, voir ces deux sites :

– le cadre de travail : être dans un endroit bien éclairé et ordonné. Ainsi, la table de travail doit rester nette avec le juste nécessaire pour travailler. Se fixer également un rythme de travail. Par exemple, la méthode Pomodoro : 4 sessions de 25 minutes entrecoupées de 5 minutes de pose, puis un break de 15 minutes peut s’appliquer ici.

Astuce contre la procratination

– l’entourage : s’accompagner de personnes qui stimulent le travail et l’action. Sinon, on peut écouter des podcasts ou autres audiobooks de motivation.

De plus, si on en a la possibilité, on peut s’entourer d’une personne qui aura pour objectif de faire le point sur l’évolution de son travail, au moins une fois par semaine. C’est également un moyen d’échange et un instant pour exprimer sa satisfaction ou ses limites. A la fin de l’entretien physique ou à distance (Skype, telephone, par exemple), on pourra alors s’engager pour un nouvel objectif à atteindre à une date fixée à ce moment-là.

Conclusion

En résumé, lutter contre la procrastination consiste à envisager toute tâche comme un guerrier. En un mot : “à bas les blocages , focus sur le process ! ” Notre état d’esprit doit alors se concentrer uniquement sur un objectif unique à atteindre avec pour devise : “Maintenant plus que jamais !”.

Un caractère résolu allié à de la tenacité ne peut alors que freiner les obstacles intérieurs qui empêchent d’aller de l’avant. In fine, cela conduit à mettre à profit l’instant présent à chaque instant.

 

Je m'abonne !
Françoise R.

Françoise R.

Passionnée de finance d'entreprise et de management, je partage avec vous des nouvelles et des contenus thématiques autour du management financier. Si vous avez envie de partager votre avis après avoir lu ce post, n'hésitez pas à laisser un commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *