Le Management Agile : Une Nécessité Vitale

 

Face à un environnement en mutation permanente (bouleversements technologiques, digitalisation, cycle des produits complexes, concurrence exacerbée, entre autres), les entreprises ont été amenées à repenser leur mode de fonctionnement : Ainsi est né le management agile.

Le mot d’ordre a alors été le suivant : Focus client. L’objectif est alors simple : créer des produits ayant une forte valeur ajoutée dans un laps de temps court. C’est dans cette optique que la notion d’agilité est devenue un impératif stratégique.

Ainsi, le marché exige d’être agile. Il en va de la survie de l’organisation.

Les fondements du management agile

Qui dit agilité, dit systématiquement adaptation permanente. En effet, in fine, l’entreprise assure sa survie si et seulement si elle satisfait les besoins de ses clients.

– la gestion de projetLe Management Agile

Ainsi, avec l’agilité, là où il y a un problème, un besoin, l’entreprise doit pouvoir proposer une solution.

Pour ce faire, elle va décomposer le problème, le projet en sous-parties parfaitement gérables. On parle alors de gestion de projet. Confiée à des équipes autonomes, celles-ci sont alors rivées sur la délivrance de produits et/ou services ayant un cycle de production particulièrement court.

Cela conduit alors à :

– la responsabilisation des membres de l’équipe

En effet, il s’agit de propulser l’esprit d’équipe à son summum en favorisant l’initiative. Tout un chacun est autonome, prêts à prendre des décisions si besoin est.

Or, cette fameuse solution ne vient pas systématiquement du haut de la pyramide i.e. attendre les directives ou l’approbation d’un quelconque manager. Avec le concept de l’agilité, tout membre de l’organisation est invité à participer, à être une force de proposition. Penser et agir deviennent les mots clés de ce type de management.

– corollaire : le droit à l’erreur

Les collaborateurs sont amenés à tester, à faire, et in fine, à dégager une résultante. Si c’est bien, alors cela peut contribuer à améliorer les process de l’entreprise. Si ce n’est pas bien, ce n’est pas grave.

Citation :

C’est dur d’échouer, mais c’est pire de n’avoir jamais essayé de réussir_Theodore Roosevelt

Si un collaborateur fait une erreur, avec cette méthode, il doit pouvoir en tirer une leçon. En effet, il apprend de son erreur pour ne pas la reproduire à nouveau, ce qui, par ricochet, va également permettre d’améliorer le process de l’organisation.

– le développement des forces créatrices des équipes

Il s’agit donc de favoriser l’initiative et de développer par là même, les forces créatrices de l’organisation et de ses membres.

En fait, il est question de faire preuve de créativité : avec les moyens du bord, contrainte budgétaire oblige, on présente une solution, même si au départ, elle est imparfaite. Et on fait également preuve d’innovation par la même occasion.

– l’instauration d’une communication transversale

En effet, pour mener à bien un projet, la communication est essentielle. Elle s’effectue entre collègues mais aussi bottom up, des salariés aux managers.  A bas, les structures pyramidales ! Tout le monde participe activement au process de l’entreprise. Chacun apporte une contribution à la résolution d’un problème.

Qualités requises d’un manager agile

De ce fait, le manager devient en quelque sorte “un chef d’orchestre” pour mener à bien les équipes vers le résultat recherché, à savoir la satisfaction du client.

L’écoute : Pour résoudre les problèmes

Le manager agile doit pouvoir reformuler les attentes des collaborateurs. Il sait s’exprimer avec son équipe de manière à porter attention à chaque membre. Ecouter, c’est également clarifier les attentes, monter de l’empathie.

La confiance : Pour mener à bien les projets

Le manager agile a une foi inébranlable dans son équipe. Conciliant, il sait influencer les collaborateurs et leur communiquer son élan. Par le biais de la délégation, il implique davantage les équipes. C’est pourquoi chaque membre fait preuve d’autonomie.

La prise de décision : Pour innover l’organisation

Le manager agile recherche à faire collaborer tous les membres de l’organisation. Ouvert, il réunit ainsi toutes les compétences utiles pour mener à bien son projet. Il n’hésite pas non plus à se montrer créatif et à sortir des sentiers battus.

Le leadership : Pour responsabiliser les équipes

Le manager agile est celui qui conseille ses collaborateurs en vue de l’atteinte d’un objectif défini. Aussi, il leur laisse suffisamment de liberté d’action. Chacun est alors pleinement responsable de son action personnelle.

L’humilité : Pour développer le feedback

Le manager agile sait se montrer reconnaisant envers son équipe. En laissant chacun s’exprimer, il assume également la critique. Ce manager sait se remettre en question et chercher de l’aide si besoin est. Il a le courage de porter les responsabilités qui lui incombent.

Atouts du manager agile

Aussi, le manager agile doit avant tout faire confiance à son équipe, à chacun de ses membres. La délégation de responsabilités est primordiale dans ce type de management. A cela s’ajoutent des qualités tout aussi importantes :

 – créativité /innovation : sous contrainte budgétaire serrée, le manager doit pouvoir faire des propositions hors des sentiers battus, source de nouvelles connaissances et, in fine, de perfectionnement. L’objectif est toujours d’apporter de la valeur à ses clients et autres interlocuteurs de l’entreprise. De plus, il doit pouvoir être en mesure d’innover i.e. agir, maîtriser son sujet, l’étudier sous un angle différent. En effet, rien n’est immuable. Tout peut être remis en cause.

 – écoute/feedback : le manager doit également être ouvert face aux attentes de son équipe. La collaboration est essentielle. Aussi, la communication doit être fluide, honnête et franche. De ce fait, compte tenu des objectifs à atteindre, alors il peut prendre des actions correctrices rapidement si besoin est. Cela ne peut se réaliser que si le manager est à l’écoute des membres de son équipe pour un meilleur travail en équipe.

In fine, le manager agile apprend aux membres à penser et à agir correctement. Il est également à l’origine de la création d’une communauté d’individus dans laquelle toute l’équipe ne fait qu’un, concentrée sur le but à atteindre, à savoir satisfaire le client. Enfin, il est prêt à étendre lui-même le champ de ses responsabilités. Comme toujours, il montre l’exemple de ce qu’il demande à son équipe.

Les outils du management agile

Pour ce faire, le manager et son équipe disposent d’outils pour assurer la mise en œuvre effective du management agile.  On pourra citer notamment :

– le management visuel

Le Management Agile : Une Nécessité VitaleLe but est de faire comprendre aux collaborateurs à l’aide de visuels les objectifs à atteindre. L’analyse est instantanée. De même, les ajustements sont rapides. Pour ce faire, en schématisant, il peut s’agir des :

– indicateurs : on parle alors de Key Performance Indicators (KPI) avec la création de tableaux de bords et de dashboards.

– tâches : sur un tableau, y sont alors inscrites toutes les tâches à réaliser, en cours de réalisation ou réalisés. On parle alors de “kanban” (étiquette utilisée dans la gestion de flux), de post-its ou encore de “sprint” si on utilise la méthode Scrum.

Autrement dit, il s’agit de réfléchir sur un problème en images vivantes et colorées. L’intuition, l’imagination conduisent alors à l’observation et à la comparaison, conditions sine qua non pour agir au mieux en vue d’une solution adaptée à son client.

Pour en savoir plus, voir le site Worklab : 10 outils pour une équipe auto organisée

– les méthodes agiles

Là, on se situe au niveau de la gestion des projets. L’objectif est alors de procéder à de multiples itérations en vue d’améliorer un prototype donné. On parle entre autres de méthode Scrum pour la gestion des projets informatiques ou encore de méthode lean pour la gestion de la qualité. In fine, le but est d’assurer l’amélioration continue des process.

Pour en savoir plus, voir l’article du site Nutcache : Les methodes agiles

– le hacking management

IL s’agit ici de réunir un groupe de collaborateurs en vue de détecter les failles des process de l’entreprise. Ceux-ci sont alors amenés à partager leurs idées et leurs pratiques. L’imagination est la clé de toute amélioration pour produire des décisions agiles.  C’est le principe même de “thinking outside the box”. Il est tout simplement question de transformer l’entreprise de l’intérieur à partir d’une vue extérieure.

Conclusion : Des managers financiers agiles en herbe ?

L’agilité, avant tout, est un état d’esprit productif, qui permet de tirer le meilleur parti d’une situation à partir des moyens dont on dispose au départ. Penser correctement et agir en conséquence doivent conduire à affirmer la vision de l’organisation dans son ensemble, tendue vers l’atteinte d’un but bien défini, à savoir la satisfaction de ses clients actuels et potentiels. Pour simplifier, il s’agit d’offrir des produits de qualité en un laps de temps record.

L’agilité, c’est aussi du ressort de la direction financière. Cela va alors se traduire par la nécessité de créer de la valeur. Elle va alors procéder à l’exploitation des données à sa disposition pour en étudier l’impact sur les résultats financiers de l’entreprise. Le tout sera de savoir si cela est source de création de valeur pour toutes les parties prenantes. De plus, elle tentera de mieux tirer parti de cette connaissance fraichement acquise afin d’améliorer les process de l’organisation.

Désormais, la tendance de fond est de développer le management agile afin de s’insérer dans un monde en perpétuelle évolution.

 

A suivre …

 

Pour approfondir le thème du management agile, lire l’étude de McKinsey Digital : The Journey To An Agile Organization

 

Je m'abonne !

 

Françoise R.

Françoise R.

Passionnée de finance d'entreprise et de management, je partage avec vous des nouvelles et des contenus thématiques autour du management financier. Si vous avez envie de partager votre avis après avoir lu ce post, n'hésitez pas à laisser un commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *