Incertitude 2019 ou optimisme des patrons

D’après l’étude annuelle globale du cabinet PwC (22ème édition), l’incertitude 2019 est un mix d’éléments internes et externes. En effet, les inquiétudes des chefs d’entreprise de la planète concernent :

  • les perspectives de croissance
  • l’environnement des affaires
  • l’analyse des données, l’intelligence artificielle et la pénurie de talents.

Au total, le panel de cette étude regroupe 1378 chefs d’entreprise présents dans plus de 90 pays, l’objectif étant d’analyser le climat des affaires dans le monde en 2019.

En bref, les résultats clés de l’étude soulignent une hausse du sentiment pessimiste. Ainsi, près de 30% des PDGs anticipent un déclin de la croissance économique mondiale. En outre, ce sentiment s’accompagne de :

  • une chute de confiance dans les perspectives de revenus des organisations tant à court terme (1 an) qu’à moyen terme (3 ans).
  • une inquiétude relative à l’environnement des affaires : incertitudes concernant la réglementation, la pénurie de talents, les conflits commerciaux.
  • le challenge de l’exploitation des données pour meilleure prise de décisions, y compris pour l’utilisation de l’intelligence artificielle.

Incertitude 2019 n°1 : les perspectives de croissance

Concernant l’évolution de la croissance en 2019, 29% des PDGs éprouvent un sentiment négatif (contre 5% en 2018).  En revanche, l’optimisme ne concerne plus que 42% du panel (contre 57% un an plus tôt).

Cette tendance est perçue comme telle dans tous les continents. Notons qu’en Europe de l’Ouest 33% des personnes incertitude 2019interrogées sont négatives en la matière. Cependant,  38% éprouvent le contraire. Sur le continent nord américain, on a respectivement 37% d’opinions favorables contre 28% défavorables.

Les facteurs liés à l’incertitude 2019 n°1 sont les suivants :

  • les tensions du commerce international
  • les incertitudes politiques, en particulier la montée des populismes.
  • les politiques monétaire et budgétaire restrictives

Par conséquent, émerge un sentiment de dégradation de l’environnement des affaires.

Les chefs d’entreprises anticipent des perspectives de croissance moroses du chiffre d’affaires. Ainsi, seuls 35% du panel affichent un optimisme raisonnable pour cette année 2019, en nette baisse par rapport à 2018 (42%). Sur une moyenne période (à 3 ans), le pourcentage est à peine plus élevé à 36% (contre 45% un an plus tôt). Ainsi, globalement, en un an, le sentiment de perspectives de croissance favorable recule de 15 points pour atteindre 42% du panel en 2019.

Cette tendance se retrouve partout dans le monde. Elle concerne aussi bien le court terme (1 an) que le moyen terme (3 ans).

Qu’en déduire ? Selon le cabinet PwC, la confiance des chefs d’entreprise dans les perspectives de croissance de leur organisation est fortement corrélée à la croissance économique mondiale. en effet, il s’agit donc d’un indicateur majeur de la croissance économique réelle mondiale pour l’année à venir.

Incertitude 2019 n°2 : risques et menaces de l’environnement

Les chefs d’entreprises sont avant tout préoccupés par des facteurs susceptibles d’entraver la bonne marche des affaires. L’incertitude 2019 n°2 comprend les éléments suivants :

  • l’excès de réglementation (35%),
  • les incertitudes politiques (35%),
  • la pénurie de talents (34%),
  • les conflits commerciaux (31%) et
  • les risques de cyberattaques (30%).

L’étude souligne un changement de focus par rapport à l’an dernier où l’environnement au sens large du terme était nettement présent. A ce titre, on peut citer les risques terroristes, le changement climatique ou encore les risques de change.

Désormais, ce qui est primordial aux yeux du chef d’entreprise, c’est avant tout le fonctionnement adéquat de son organisation.

On note également dans cette étude quelques différences régionales. Ainsi, en Europe, le top 3 des préoccupations du moment se rapportent à l’excès de réglementation, au populisme et à l’incertitude politique. A contrario, sur le continent nord américain, les cyber menaces, les conflits commerciaux et le protectionnisme constituent les principales menaces.

Qu’en déduire ? 88% des dirigeants inquiets des conflits commerciaux se réfèrent aux tensions commerciales sino-américaines. En outre, 62% d’entre eux procèdent à des ajustements relatifs à leur chaîne d’approvisionnement et leurs stratégies de sourcing.

Dans un tel contexte, il n’est guère étonnant que les entreprises concentrent leurs efforts sur la croissance “core” sur leur marché intérieur. En effet, il est question de renforcer les efficiences opérationnelles (77%) et la croissance organique (71%). A l’extérieur de leurs frontières, l’Inde surpasse la Chine en matière de perspectives de croissance.

Incertitude 2019 n°3 : analyse des donnés, intelligence artificielle et pénurie de talents

incertitude 2019Pour les chefs d’entreprise, 85% du panel estime que l’intelligence artificielle devrait avoir un impact substantiel sur leur organisation dans les cinq prochaines années.

Ils estiment ne pas disposer des données adéquates pour permettre une optimisation des prises de décision. Cette situation s’explique en partie par :

  • la pénurie de talents (54%),
  • le faible degré d’interaction de données au sein de l’organisation(51%)
  • et le manque de fiabilité des données (50%)

Qu’en déduire ? les chefs d’entreprises ont du mal à innover de manière efficace (71%) suivi par le coût élevé des embauches (62%).

Conclusion

En 2019, la prudence est de mise. Les chefs d’entreprise concentrent davantage leurs efforts sur leur organisation compte tenu de la dégradation ressentie de l’environnement. A ce stade, ils sont confrontés à une pénurie de talents en matière d’analyse de données et d’intelligence artificielle.

Pour faire face aux défis actuels, il est question de dépasser la simple logique financière. A ce titre, des challenges se posent concernant les choix sociétaux de demain, y compris en matière de formation et du développement des compétences.

 

Pour en savoir plus, lire l’étude PwC 22nd annual report

Françoise R.

Françoise R.

Passionnée de finance d'entreprise et de management, je partage avec vous des nouvelles et des contenus thématiques autour du management financier. Si vous avez envie de partager votre avis après avoir lu ce post, n'hésitez pas à laisser un commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *