Intelligence artificielle dans les directions financières

L’intelligence artificielle dans les directions financières n’est pas encore chose acquise. En effet, un récent rapport vient de paraître. Ce document intitulé “Agile Finance Unleashed : The Key Traits of Digital Finance Leaders” a été élaboré par :

  • la société Oracle, spécialisée dans la gestion des bases de données et des serveurs d’application
  • et  l’Association of International Certified Professional Accountants (AICPA)

Ainsi, les directions financières n’ont pas encore adopté l’intelligence artificielle. Cependant, les entreprises qui en ont fait la démarche bénéficient de facteurs favorables.

Cette étude comprend un panel de 700 décideurs financiers à travers le monde.

Intelligence artificielle dans les directions financières : peu d’utilisation

En effet, 89% des entreprises du panel n’ont pas déployé l’intelligence artificielle dans leurs départements financiers.

La principale raison invoquée est le manque de compétences : ainsi, 90% des directions financières cite cette cause les empêchant de mener à bien la digitalisation de leur organisation.

Et pourtant, l’introduction de l’intelligence artificielle est un facteur de croissance du chiffre d’affaires. Le rapport mentionne le fait que :

  • “Les entreprises dont le chiffre d’affaires se développe sont plus nombreuses à avoir déployé l’IA que celles dont les revenus stagnent ou diminuent”
  • “46% des responsables financiers maîtrisant la technologie connaissent une croissance positive de leur chiffre d’affaires, contre seulement 29% pour ceux qui ne sont pas familiers de la technologie”

De ce fait, la très faible adoption de l’intelligence artificielle (seulement 11% du panel) conduit à cette conclusion du directeur du contrôle de gestion, Andrew Harding :

” Les entreprises risquent de passer à côté d’énormes opportunités de croissance si elles ne dotent pas leurs équipes financières des outils et des formations dont elles ont besoin pour prendre de meilleures décisions” 

Intelligence artificielle dans les directions financières : trois atouts clés

Le rapport souligne trois atouts clés liés à l’implémentation de l’intelligence artificielle dans les directions financières :

  • les processus opérationnels

Tout d’abord, le document met en exergue une amélioration des processus de l’organisation. L’objectif est ni plus ni moins d’atteindre l’excellence opérationnelle.

Ainsi s’exprime John Merino, directeur de la comptabilité chez FedEx  : “Pour moi, l’automatisation robotique des processus, les analyses avancées et l’apprentissage automatique constituent les trois piliers d’un même outil”.

Et d’ajouter : “La combinaison de ces technologies et la capacité à les mettre en œuvre avec agilité et sans délais importants ni de problèmes complexes d’interfaçage constitue une opportunité extraordinaire d’améliorer radicalement l’efficacité de la quasi-totalité des opérations réalisées par nos équipes.”

En conséquence, “cette approche nous donne l’avantage de libérer du temps pour améliorer directement la contribution de la fonction financière dans la chaîne de la valeur de notre entreprise.”

  • l’analyse des données

De plus, le rapport constate une meilleure aptitude des équipes financières à analyser les données. Ainsi, ” les meilleures sont capables de connecter des données auparavant cloisonnées dans ses applications disparates pour révéler de nouvelles corrélations. Elles s’appuient de plus en plus sur l’IA pour découvrir des séquences cachées, faire des recommandations et apprendre en permanence à partir de flux ininterrompu des données opérationnelles. “

  • le décloisonnement de la fonction financière

Enfin, étant donné que les données sont décloisonnées, les équipes financières sont en mesure de mieux appréhender leur organisation. Ainsi, le rapport constate les faits suivants :

” En passant moins de temps sur des processus manuels de reporting et en disposant de données précises et actualisées, les financiers sont en mesure de nouer un véritable partenariat stratégique avec leur entreprise, de recommander de nouveaux plans d’action et d’influencer la stratégie”

Conclusion

De ce fait, cette étude met en évidence l’intérêt de l’intelligence artificielle pour les organisations dès maintenant. Aussi, ce rapport souligne cet état de fait :  “Le cloud et les technologies émergentes telles que l’IA et la blockchain
améliorent l’efficacité, les capacités d’analyse et la précision, afin que les responsables financiers puissent jouer un rôle plus stratégique au sein de leur entreprise et améliorer la prise de décision en s’appuyant sur les données”.

 

Pour en savoir, voir : Oracle.com

Françoise R.

Françoise R.

Passionnée de finance d'entreprise et de management, je partage avec vous des nouvelles et des contenus thématiques autour du management financier. Si vous avez envie de partager votre avis après avoir lu ce post, n'hésitez pas à laisser un commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *