La digitalisation de la direction financière

La digitalisation de la direction financière est mise en valeur dans l’étude du cabinet Accenture. Celle-ci s’intitule  “From Bottom Line to Front Line”. Elle a été publiée en septembre 2018. En effet, l’émergence des nouvelles technologies changent le rôle traditionnel du manager financier. Désormais, ils doivent assurer 3 rôles :

  • exploiter les données
  • améliorer l’efficience des process de l’entité
  • et in fine créer de la valeur.

Cela n’est pas chose aisée. En fait, ces managers doivent surmonter des nouveaux challenges.

Impact de la digitalisation de la direction financière

Le manager financier a évolué au cours du temps. Il a été comptable dans les années 80, puis business partner dans les années 2010. Aujourd’hui, il assure le rôle de conseiller stratégique auprès de la direction générale.
Evolution de la fonction

source : Accenture

C’est la direction financière qui assure la digitalisation de l’organisation. Ainsi, il s’agit d’une responsabilité principale pour 80% des directeurs financiers. En outre, 70% d’entre eux pensent que cela permet une transformation organisationnelle.

La digitalisation de la direction financière met en évidence la gestion des données. En effet, l’objectif visé est la création de valeur. Elle vise à accroître l’efficacité et l’efficience de l’entité. En conséquence, 77% des directeurs financiers souhaitent adopter la technologie digitale. Pour ce faire, ils utilisent des outils puissants dont l’analyse prédictive (74%) et l’intelligence artificielle (61%).

Challenges de la digitalisation de la direction financière

Les principaux défis à surmonter sont notamment :

  • la cybersécurité
  • l’aggrégation des données
  • l’évaluation de l’investissement technologique, en autres.

Par ailleurs, l’émergence de la digitalisation de la direction financière conduit au transfert de responsabilité. De ce fait, il en résulte des changements dans la façon d’exécuter les tâches courantes. Ainsi, 67% des managers financiers soutiennent l’idée d’entraîner des cadres non financiers dans la maîtrise des tâches financières. Cela concerne notamment le reporting, le planning, le budget ou la prévision. Mais 38% d’entre eux sont inquiets de la résistance des collaborateurs à travailler avec des non-humains.

source : Accenture

Cependant, à l’heure actuelle, seulement 34% des tâches financières sont automatisées. Il est ainsi prévu que d’ici 2021, moins de 50% des tâches financières seront réalisées par des machines. En effet, c’est un processus qui exige de trouver beaucoup de temps.

A cela s’ajoute l’intégration de la digitalisation de la direction financière aux autres unités opérationnelles. Ainsi, 64% des managers sont inquiets d’un risque de désynchronisation avec le reste de l’organisation.

Enfin, les risques de cybersécurité sont réels ; en particulier, l’étude souligne l’existence d’investissements redondants ou encore l’impossibilité d’atteindre un ROI satisfaisant.

Conclusion

Pour toutes ces raisons, la digitalisation des process opérationnels est une nouvelle responsabilité. Elle s’accompagne de l’automatisation des tâches et de la prédominance de l’analyse des données. In fine, la métamorphose de la fonction financière est source d’innovation et de rupture. De ce fait, la digitalisation de la direction financière impactera les autres parties de l’organisation.

Pour en savoir plus :
Télécharger l’étude “From Bottom Line to Front Line” Accenture septembre 2018

Pour compléter cet article, voir les articles dans memofinance : le nouveau mindset du directeur financier

En savoir plus, voir : blog management financier

Françoise R.

Françoise R.

Passionnée de finance d'entreprise et de management, je partage avec vous des nouvelles et des contenus thématiques autour du management financier. Si vous avez envie de partager votre avis après avoir lu ce post, n'hésitez pas à laisser un commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *