Intelligence Emotionnelle Au Travail : Comment La Cultiver ?

Qu’est-ce qui permet de réussir sur le plan professionnel ? l’intelligence ? les talents ? les qualifications ? En fait, c’est une condition nécessaire mais pas suffisante. En effet, l’expérience professionnelle permet d’intégrer le marché du travail. Cependant, in fine, ce sont les relations interpersonnelles qui feront la différence. Ainsi, l’intelligence émotionnelle au travail est un outil nécessaire à maîtriser dans un contexte professionnel.

Exemples de situations professionnelles

Par exemple, vous demandez à votre collègue comment il se porte. Bien souvent il vous répondra de façon automatique. Pour réellement déceler le vrai du faux, alors il faudra faire preuve d’observation. En effet,  là intervient la communication non verbale (exemples :  le son de la voix, la posture).

Autre exemple: un collègue vous assure qu’il est favorable de faire une réunion sur un sujet donné. Or, en situationintelligence émotionnelle au travail de face à face, vous vous rendez compte qu’il est prostré, les bras croisés. Que faites-vous alors ?
C’est là que l’intelligence émotionnelle apparaît. Allez-vous adresser le problème directement sans détour ? Allez-vous au contraire reformuler le message ? Ou bien encore allez-vous vous demander si ce n’est pas vous qui avez occasionné une telle réaction ?

Ainsi, ces exemples montrent l’importance d’analyser les émotions de l’autre, en plus des siennes.

Définition de l’intelligence émotionnelle au travail

L’intelligence émotionnelle est la capacité d’une personne à mobiliser ses compétences, ses aptitudes, ses connaissances pour faire face efficacement aux pressions de son environnement : source : le mini larousse

Pour approfondir cette notion, voici un excellent article de vulgarisation sur l’intelligence émotionnelle.

Pour simplifier, on dira que l’intelligence émotionnelle est la capacité de vivre de ses émotions avec intelligence. Autrement dit, il s’agit de comprendre ses émotions et celles des autres.

Intérêt de l’intelligence émotionnelle au travail

En fait, une personne émotionnellement intelligente a un quotient émotionnel (QE) élevé. Ceci signifie :

  • un travail sur soi pour mieux se connaître
  • l’apprentissage au travers des expériences d’autrui

Aussi, elle progresse davantage sur le plan professionnel. Voici les sept habitudes des personnes ayant une intelligence émotionnelle élevée.

En fait, le psychologue Daniel Coleman a traité de l’intelligence émotionnelle au travail. On peut consulter son ouvrage de référence : Intelligence émotionnelle

En fait, il traite du lien intelligence émotionnelle et productivité au travail. In fine, ce chercheur définit cinq facteurs :

  • La conscience de soi : l’individu doit être à même de comprendre ses propres sentiments
  • L’auto-régulation : il s’agit de la maîtrise de soi c’est-à-dire la capacité à contrôler ses émotions.
  • La motivation : l’individu doit se concentrer pour atteindre ses objectifs quel que soit le degré de difficulté pour les atteindre.
  • L’empathie : tout collaborateur doit “se mettre dans les chaussures d’autrui”. Ce dernier doit alors percevoir et appréhender les émotions de l’autre.
  • Les compétences sociales : elles se réfèrent à la gestion des relations avec les autres

Impact de l’intelligence émotionnelle au travail sur le leadership de l’entreprise

L’intelligence émotionnelle joue un rôle essentiel pour bien diriger une organisation. Ainsi, tout manager ayant un quotient émotionnel élevé est en mesure de stimuler les équipes au travail.

Cela passe entre autres par :

  • L‘écoute active aux aspirations des collaborateurs dans un environnement de travail agréable.
  • La capacité à établir des relations individualisées au sein de l’équipe (motivations, sentiments, …)
  • L’aptitude à gérer les conflits. Ainsi donc, le manager doit poser des questions pertinentes

D’ailleurs, Daniel Goleman d’ajouter :

“Diriger, ce n’est pas dominer, c’est savoir persuader les autres de travailler pour atteindre un but commun”

Autrement dit, un bon leader saura à la fois motiver les troupes mais aussi être une source d’inspiration

Conclusion

L’intelligence émotionnelle au travail est critique pour progresser dans sa carrière. Elle se traduit par l’affirmation de soi dans le respect des autres. De plus, les entreprises font face au défi de la digitalisation des processus ce qui se traduit par une mutation de leur environnement.

Aussi, les aptitudes à innover et à apprendre en continu sont essentielles pour faire face à ces nouveaux challenges. In fine, être humain peut s’avérer être le meilleur rempart pour sauvegarder son emploi et assurer le succès de son organisation.

 

Pour approfondir sur ce sujet, lire cet article qui traite de l’importance de se former à l’intelligence émotionnelle : source : HBR

 

Je m'abonne !

 

Françoise R.

Françoise R.

Passionnée de finance d'entreprise et de management, je partage avec vous des nouvelles et des contenus thématiques autour du management financier. Si vous avez envie de partager votre avis après avoir lu ce post, n'hésitez pas à laisser un commentaire.

2 pensées sur “Intelligence Emotionnelle Au Travail : Comment La Cultiver ?

  • Avatar
    20 juin 2019 à 17 h 54 min
    Permalink

    Pas mal, votre article sur l’intelligence émotionnelle. L’aspect le plus important me semble être la conscience de soi. Être conscient de l’étendue de son potentiel apporte de la confiance en soi, qui facilite la réussite de vos projets.

    Répondre
    • Françoise R.
      21 juin 2019 à 14 h 01 min
      Permalink

      Merci Patrick. Je suis d’accord que la connaissance de soi est importante pour assurer un épanouissement personnel. Et à partir de là, les relations avec son environnement s’en trouvent facilitées, pour sûr.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *